mercredi 18 octobre 2017

News du 18/10/2017

Retard, retard, mon univers n'est que retard.


Disparue sans laisser d'adresse

Je suis en retard.

J'ai dû vous en parler, une partie du travail consistait à réécrire un nouveau début.

Si nous définissons "début" par "les quatre premières pages", cet objectif est atteint.

Reste à poursuivre sur cette lancée, ce que j'espère avoir le temps de faire d'ici la fin du mois. Je n'aurai clairement pas fini, mais ce n'est pas un drame.


Planning général

Je pense du coup consacrer le mois de novembre à L'Ecriture des Rêves (histoire d'en avoir une version améliorée d'ici le 30 novembre, puisque l'objectif est toujours de me le faire refuser par de vraies maisons d'éditions afin de passer à autre chose dans ma vie).

Au mois de décembre, rebelote sur Disparue sans laisser d'adresse, en espérant accomplir mon objectif d'en finir ce jet pour la fin de l'année.

Ça ne fait pas des projets du mois très excitants mais j'y crois encore.

De toute manière, j'ai d'autres choses à faire à côté.


Tout le monde aime le prof

Retard, retard, vous avez compris la ritournelle.

Le scénario est fini, quelques petites choses vont peut-être bouger suite à des retours qu'on m'a faits, mais je vais les concentrer sur les scènes communes à Isthun et moi, afin de pouvoir envoyer leurs textes aux autres acteur·rices. Ce sera bien. J'espère. J'y crois presque.

Pour ne rien vous cacher, l'épisode 3, ça va être l'épisode où ça passe ou ça casse et je suis un peu nerveuse. Encore faut-il certes que je le sorte. J'ai les voix de tout le monde mais je n'en suis qu'au dérushage desdites voix car je suis une limace.

Toutefois, rien d'irrattrapable avant le 4 novembre, en espérant que le 4 novembre j'aie les moyens de mettre les choses en lignes, vu que je ne serai pas chez moi.



Japon

Je vais au Japon les deux premières semaines de novembre. Vous savez pour quel projet. Clin d’œil clin d’œil. Je vous ferai des signes depuis les réseaux sociaux, si je trouve de l'Internet quelque part.



Et le blāūg, il revient quand le blāūg, tu écrivais des articles presque bien dessus

Je ne sais pas. Je note des idées d'article à écrire sur le côté, dont un sur le même modèle que celui sur le basilic et l'ecstasy mais du coup sur un autre sujet. Je ne sais pas quand j'aurai le temps.

Probablement en 2019. Je n'ai pas vraiment de visibilité sur le temps de loisir - car écrire ici ou écrire tout court d'ailleurs compte comme du temps de loisir - que j'aurai en 2018.

Mais un jour je m'y remettrai : c'est beaucoup trop rigolo pour ne pas m'y remettre.

Sur ce, je vous abandonne jusqu'à nouvel ordre.

mercredi 4 octobre 2017

Tout le monde aime le prof, épisode 2 : Tout le monde aime les pauses-café


Bonjour !

Je vous présente le deuxième épisode de Tout le monde aime le prof : Tout le monde aime les pauses-café.

Après un premier cours absolument pas géré, Calpurnia rencontre ses collègues dans la salle des professeurs du collège où elle vient d'arriver. Ces rencontres la rassureront-elles ou la plongeront-elles un peu plus dans le désarroi ? Vous le saurez en écoutant cet épisode.


Télécharger

L'épisode est également disponible sur Youtube, avec des sous-titres français pour toute personne qui en verrait l'utilité.



Je vous souhaite une très bonne écoute.
 

dimanche 1 octobre 2017

[1 mois / 1 projet] Faisons disparaître Disparue de la liste des projets.

Bonjour !

Nous sommes le premier du mois et le premier du mois, j'annonce un projet. Ou plutôt, je prends une sorte de pari sur ce que je serai capable de faire en un mois. Vous connaissez la routine, maintenant : nous jouons depuis quoi, février ?



Version finale du vieux machin

Disparue, petit nom de Disparue sans laisser d'adresse, raccourci de Disparue sans laisser d'adresse mais en même temps quand on laisse une adresse on n'a pas disparu, est un de mes plus vieux textes puisque le machin remonte à septembre-octobre 2009.

Il a fait partie des textes disponibles à l'ouverture de ce blāūg, d'ailleurs, que j'appelais encore un blog parce que je n'étais pas hipster. Je crois que j'ai dû garder l'article originel quelque part.

C'est une histoire qui se voulait policière mais qui n'en maîtrisait pas du tout les codes, et qui recourait à un bon gros Deus Ex Machina sur sa fin. Notons aussi que la personnage principale se voulait intéressante mais qu'elle souffrait des manques de son autrice.

La première version avait certes ces défauts flagrants, mais aussi quelques morceaux mignons, et ça fait pas mal d'années que je voudrais sauver ces derniers en écrivant une version qui me convienne mieux.

J'ai à peu près 40% d'écrit de cette nouvelle version, à un détail près : j'ai résolu, depuis la rédaction de ce bout, de changer de gros morceaux du déroulement originel de l'histoire, dont je dois donc supprimer le foreshadowing dans ce qui est écrit, et réécrire mon chapitre 1 qui plonge strictement tous les relecteurs jusqu'ici dans la confusion la plus totale.

Y a plus qu'à !


Tout le monde aime le prof

Pour ce qui est de notre projet du mois dernier : j'ai fini le scénario. Je suis un peu contente.

Je suis toujours sur le montage l'épisode 2 parce que devinez quoi, j'ai pris du retard sur mon planning sonore - mais pas encore assez pour qu'il soit définitivement impossible de le sortir le 4 octobre. Pour l'occasion, je me ferai enfin mon petit topic sympathique sur le Netophonix.

Cet épisode sort de la salle de classe et lance ce qui fera le cœur de l'histoire ! J'espère que vous l'apprécierez - même si, plus ça va, plus je crains que Tout le monde aime le prof soit un meilleur moyen-métrage qu'il ne sera une bonne série. On verra.

Peut-être que je me prends trop au sérieux, que vous verrez la saga comme un navet ou un nanar, mais je ne peux pas laisser ma parano m'empêcher de raconter des trucs : si on cède à la culture de la moquerie, il ne reste plus rien dont se moquer et la vie est bien vide.

Je mets un point final à cet article, et je retourne monter.

À très bientôt.

lundi 18 septembre 2017

News du 18/09/17

Bonjour !

Aux nouvelles, êtes-vous venus ?

Nouvelles donnons.

lundi 4 septembre 2017

Tout le monde aime le prof, épisode 1 : Tout le monde aime la rentrée des classes


Bonjour !

Je vous présente le premier épisode de ma saga MP3, Tout le monde aime le prof : Tout le monde aime la rentrée des classes.

Je pense que le titre est assez explicite pour que vous sachiez à quoi vous attendre sans résumé.


Télécharger

L'épisode est également disponible sur Youtube, avec des sous-titres.



Je vous souhaite une très bonne écoute.
 

vendredi 1 septembre 2017

[1 mois / 1 projet] Tout le monde aime quand le scénario est terminé

Le projet de ce mois-ci sera :

Finir le scénario de Tout le monde aime le prof











Si vous vous posez la question, je ne savais pas quoi mettre comme illustration.

L'épisode 1 sortira le 4 septembre, si je mets le coup de collier nécessaire ce week-end. Le calendrier indique que je vais lancer les épisodes suivants les 4 des mois suivants, jusqu'en mars.

Vous avez bien calculé : ça fait sept épisodes.

Ils sont finis jusqu'au quatrième, il m'en reste donc trois à écrire ; au boulot !

Et comme ce n'est pas une énorme charge de travail, je pense aussi me pencher sur la correction de la partie 2 de Mirage et sur le travail à faire sur l'Ecriture des Rêves.

Mais je n'oublie pas que j'ai un épisode 2 à sortir pour le 4 octobre. Heureusement, je ne pars pas de zéro pour celui-là : j'ai toutes les voix depuis un moment et j'ai même commencé le montage. Si je suis maligne, je vais en profiter pour prendre de l'avance sur l'épisode 3, qui doit sortir le 4 novembre.

lundi 21 août 2017

Saxifrage : fin de la publication et post-mortem

Ne lisez pas cet article si vous n'avez pas terminé Saxifrage.

MAJ 1 MAJ 2 MAJ 3
MAJ 4 MAJ 5 MAJ 6
Ceci n'est pas l'article où vous trouverez une belle version finie et corrigée de Saxifrage ; il appartient encore au futur. Cela dit, alex en a produit un epub pour son usage personnel, qu'il m'a donné l'autorisation de partager ici. Je ne l'ai pas recorrigée : on ne trahit pas le fanwork.

Un clic sur ce logo dont je n'ai pas les droits et HOP !
À présent que la publication est terminée, je voulais m'amuser à vous raconter un peu l'histoire de Saxifrage - en tout cas, des versions les plus récentes de ce feuilleton.